En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, que nous utilisons pour s'assurer du bon déroulement de votre visite et réaliser des statistiques d'audience.  

Notre vision du bien-être

Quels sont les objets connectés qui aident à la prévention des risques professionnels ?

La technologie au service de la performance des salariés
La technologie au service de la performance des salariés


Les objets connectés, jusqu’à présent souvent considérés comme des gadgets pour geeks ou réservés à des applications bien spécifiques (bracelets connectés pour le sport), sont en passe de révolutionner notre vie tout entière. Indéniablement, l’Internet des objets peut contribuer à améliorer la QVT (qualité de vie au travail) en apportant son immense potentiel d’innovation au monde de l’entreprise.

La technologie RH au service de la prévention des risques

La transition digitale n’est pas une option mais une nécessaire mutation qui passe par un changement d’état d’esprit et un travail de veille. À l’ère du numérique, impossible donc pour l’innovation RH de passer à côté de technologies en plein essor et qui vont transformer durablement la vie des entreprises.

La révolution de l’IOT face à la peur du Big data

Alors qu’en France la digitalisation des process industriels s’apprête à métamorphoser de nombreux systèmes d’organisation, la disruption provoquée par ces technologies apporte également son lot de craintes. Car si les objets connectés sont voués à révolutionner notre quotidien et à améliorer notre bien-être, la protection des données personnelles et le sentiment d’être en permanence sous surveillance restent des freins qui devront être levés.

Les enjeux des objets connectés en entreprise

L’utilisation des objets connectés en entreprise est ainsi en pleine révolution. Jusqu’alors simple outil de suivi administratif des salariés, l’assistance et le coaching à distance sont entrés dans les mœurs, essentiellement dans le but d’améliorer la performance des employés. Mais à l’instar d’entreprises comme Google, qui ont bien compris qu’un employé heureux et en bonne santé est plus productif, il apparaît de plus en plus évident qu’une gestion efficace du bien-être des employés conduit à une meilleure efficacité. A l’heure de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), les sociétés sont donc plus que jamais conscientes de l’impact de la santé des travailleurs sur leur rentabilité.

Comment les objets connectés peuvent améliorer la qualité de l’environnement de travail

Les objets connectés ouvrent des perspectives inédites en termes de prévention des risques en entreprise ce qui ravira tout Chief Innovation Officer ! Vêtements, chaussures bouchons d’oreille électronique, ce ne sont pas les innovations qui manquent. Voici un listing de quelques idées nouvelles.

Des vêtements connectés, chauffants et éclairants

Une entreprise française a développé un vêtement High Tech imperméable et comportant des LED pour être visible de nuit jusqu’à 250 mètres. Des patches chauffants sont disposés à l’intérieur et pilotables par smartphone pour le bien-être des personnes travaillant dans le froid la nuit. Ce produit contient aussi une puce GPS qui alertera le chef d’équipe si un membre se retrouve inanimé.

 

Des objets pour lutter contre le stress

Un casque dont le fonctionnement est basé sur les avancées en neuroscience a été développé par une société américaine. Ce dispositif à placer sur la tête mesure l’activité cérébrale et le taux de stress. Le signal capté est envoyé à un smartphone qui contrôle une diffusion de musique anti-stress.

 

L’analyse de la qualité de l’air

Il existe des boîtiers dotés de capteurs permettant l’analyse de polluants dans l’air ambiant (CO2, particules fines et substances chimiques). Une startup française a développé un objet connecté couplant ces analyses à des mesures en direct de

température et de taux d’humidité. De cette manière c’est la qualité de l’air en général qui est mesurée.

 

La mesure et la réduction du bruit ambiant

Ce n’est un secret pour personne, les open spaces sont des lieux bruyants. Une prothèse auditive a même été développée par une société suisse pour atténuer automatiquement le niveau sonore. L’expérience employé est donc particulièrement améliorée si celui-ci est souvent au téléphone.

Vers la détection des troubles musculo-squelettiques (TMS)

En 2017, l’IOT permet déjà de compiler et de suivre des données biométriques propres au salarié. Des instruments de bureautique connectés rendent ceci possible : souris, stylos ou coussins peuvent mesurer votre bien-être. Bientôt ces objets seront en mesure de prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladie professionnelle.

 

Un cube GreenMe vert mis en situation sur un bureau, pour mesurer différents paramères environnementaux

Un boitier 10 en 1 qui améliore l’environnement de travail

Au lieu de multiplier les objets connectés autour de soi, il est plus pratique de disposer d’un système unique permettant la mesure de tous les paramètres utiles. Relevé de température, d’hygrométrie, de bruit, d’éclairement, de qualité de l’air… Il est dorénavant possible de quantifier et contrôler ces paramètres avec un seul dispositif qui n’encombre pas inutilement l’espace de travail. Mais la société GreenMe® (French Tech !) ne s’arrête pas là puisqu’elle propose un produit totalement orienté vers le confort des employés en prenant en compte son ressenti en temps réel. Par cette innovation majeure, l’objet connecté GreeMe se veut l’allié de la santé du travailleur de bureau. A l’échelle de l’entreprise, c’est en proposant « GreenMe Analytics », un outil de cartographie des zones de confort et d’inconfort que cette société vise la première place parmi les services pour la qualité de l’environnement de travail.