En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, que nous utilisons pour s'assurer du bon déroulement de votre visite et réaliser des statistiques d'audience.  

Notre vision du bien-être

Quel lien entre l’environnement des salles de classe et la réussite des élèves ?

Un environnement pédagogique positif passe par un aménagement modulable de la salle de classe, mais aussi par la création d'un espace propice à l'apprentissage.
Un environnement pédagogique positif passe par un aménagement modulable de la salle de classe, mais aussi par la création d'un espace propice à l'apprentissage.


Comment soutenir et accompagner les élèves dans leurs réussites ? Comment faire en sorte qu’ils étudient dans les meilleures conditions possibles ?

 De nombreux chercheurs se sont penchés sur l’environnement des salles de classes et sur l’impact que peut avoir cet environnement sur la réussite des élèves.

 Il a d’ailleurs été prouvé par de nombreuses études que l’environnement physique et l’environnement pédagogique sont liés.

Il faut donc que l’enseignant crée un environnement stable et propice à l’apprentissage qui passe par un agencement modulable ou encore une décoration agréable. 

Un agencement modulable

L’université de Salford au Royaume-Uni s’est penchée sur l’analyse d’une corrélation éventuelle entre l’agencement modulable d’une salle de classe et la réussite pédagogique des élèves.

Les résultats sont sans équivoques : des salles de classes bien conçues en matière d’aménagement permettent d’améliorer le rendement de 25% des élèves.

Un espace modulable et performant : une réussite
La meilleure combinaison d’un environnement modulable est une vraie réussite de performance

Cela passe notamment par un agencement modulable de l’espace via des bureaux sur roulettes, ou encore des tableaux interactifs.

Il est aussi conseillé aux professeurs de privilégier un agencement des bureaux en forme de U afin de favoriser l’interaction entre les élèves.          

 

Un autre système de bureau qui fonctionne plutôt bien est le système en îlots qui permet aussi de favoriser l’échange et augmente le nombre de travaux de groupes.

Or, rien de mieux que les travaux de groupes pour le développement personnel et pédagogique de l’élève.

 

Cette optimisation de l’espace entre dans une tendance « responsive design », qui revient à dire que le design ne se résume pas uniquement à une question d’esthétique, mais qu’il est une part entière dans l’apprentissage de l’élève. 

Autrement dit, l’environnement de travail va interagir avec l’apprenant, qui lui-même pourra interagir avec son professeur et ses camarades. 

Une étude poussée de l’OCDE a mis en exergue ce concept de responsive design («  l’environnement physique peut-il avoir un impact sur l’environnement pédagogique ? » par Peter C. Lippman).

Un espace propice à l’apprentissage

Les chercheurs de l’Université de Salford se sont aussi penchés sur les conditions physiques à mettre en place dans la salle de classe pour la réussite des élèves.

 Ainsi, il est conseillé de jouer sur plusieurs paramètres : le bruit environnant, la température, les couleurs des murs ou encore la quantité de lumière naturelle pénétrant dans la pièce.

Chaque couleur est émettrice d’un message
Chaque couleur émet un message qui influence nos comportements, notre mémoire et notre bien-être

Le journal Le Temps va plus loin en ajoutant que les couleurs véhiculent des codes qui vont influencer les comportements, la mémoire et le bien-être des élèves à l’école.

 

Ainsi et selon Jean-Gabriel Causse, les couleurs comme le blanc, le noir ou encore le brun n’aident pas les enfants à développer leur créativité. De plus, ils augmentent l’anxiété et diminuent la concentration.

Quant aux couleurs privilégiées, on retrouvera notamment l’orange, le bleu ou encore le vert et le jaune. Ces couleurs vont stimuler la créativité de l’élève, notamment le bleu et le jaune.

Le rouge reste à bannir, car c’est une couleur qui peut devenir oppressante pour l’élève.

Quant au vert, il est représentatif d’une couleur reposante et qui va apporter calme et équilibre.

 

La qualité de l’air est aussi importante, il faut donc aérer de manière régulière ce qui va permettre de diminuer le taux de CO2 dans l’air.

Ce taux est important car il a un impact direct sur la capacité de l’élève à traiter des problèmes complexes ou encore à se concentrer et retenir l’information.

En plus de l’air entrant, la lumière possède aussi un rôle important sur le comportement des élèves. Une lumière tamisée aura tendance à favoriser la créativité, à contrario une lumière naturelle importante va favoriser la concentration et la productivité des élèves. 

S’agissant de la température ambiante, il semble qu’une fois que le confort thermique est atteint dans la salle de classe, la créativité augmente de 19% en moyenne.  

Il est important aussi d’ajouter des plantes vertes au sein de la salle de classe.

Les plantes vertes ont un impact important sur les enfants puisqu’elles réduisent le stress et augmentent l’attention.

De plus, dans la petite et moyenne section, il faut inciter les élèves à personnaliser leurs espaces tout en conservant une certaine neutralité.

Un bon environnement de classe permet d’améliorer l’apprentissage des élèves
L’expérience des élèves est primordiale pour une meilleure réussite pédagogique

L’aménagement des salles de classes en suivant les conseils donnés ci-dessus permet donc d’améliorer l’apprentissage pédagogique des élèves.

En effet, ces derniers se sentiront plus à l’aise dans une salle baignée de lumière naturelle, colorée (tout en respectant le code couleur indiqué) et possédant une ergonomie particulière (il est particulièrement recommandé la salle de classe en forme de U ou en îlots).

 

Le cube GreenMe pourra être aussi ajouté à la salle de classe afin d’améliorer l’expérience des élèves.

En effet, il mesure 10 paramètres relatifs au confort et à la santé tout en donnant des recommandations sur l’environnement idéal.